GARDES / THU

GARDES / THU



Parlons un peu des gardes. En combat, elles servent à la défense, elles opèrent tel un bouclier qui permet au combattant de pouvoir armer une parade et de l’effectuer avec un maximum de protection. Elle peuvent aussi servir de feinte. 

Je m’explique.

En montrant une garde haute (photo1), on peut faire croire à son adversaire qu’il est possible pour lui, d’attaquer la partie basse, sachant que les jambes sont les points stratégiques du corps, les « détruire » affaibli fortement, voire définitivement l’adversaire

Donc très tentant. Mais pour un combattant expérimenté, attirer le regard de son adversaire vers la partie découverte de son corps, et signe de réussite dans le résultat final du combat, on appelle cela avoir «une science pugilistique » ( Pugilistique = pugila = boxe antique).

La deuxième forme de garde (photo 2) quand à elle, présente la particularité de fermer les différents niveaux du corps. 
Le corps est légèrement dirigé vers l’arrière, il est positionné de ¾ de face. 
Pourquoi vers l’arrière ? 
Tout simplement parce que cela permet une utilisation rapide de la jambe avant. 
Dans le premier cas, le centre de gravité est placé bien au centre du corps, ce qui permet des déplacements rapides voire amples. Mais cela permet aussi d’esquiver rapidement dans n’importe quelle direction. 

Ce qu’il faut savoir, c’est que le pratiquant trouvera la garde qui lui convient le mieux, tout au long de sa progression. Seul le travail en salle puis, en compétition, lui indiquera la bonne garde ou plus précisément celle qui est faite pour lui. 

Cela ne sera pas forcément l’une des 3 citées, mais cela sera celle avec laquelle il se sentira le plus à l’aise, et donc où il sera le plus efficace.

A présent le lecteur à une première approche des positions de base, ainsi qu’un petit survol des gardes de notre Art Martial. Mais ces positions ne s’acquièrent pas du jour au lendemain, il faut préparer son corps. Certaines positions ne servent pas dans la vie de tous les jours.

Je m’explique :

On ne se met pas naturellement dans la positons Trung Binh Tan ou en Lien Hoa Tan. Il faut donc préparer, formater son corps à ces postures. 


مقالات ذات صلة